Massothérapie Éveline Gagné - Mes mains au service de votre mieux-être!
Mon blog

Le métier de massothérapeute, un métier à risque ?

Saviez-vous que le métier de massothérapeute comporte un risque de blessure élevé ? 

En effet, le massage est très dur sur les mains et les membres supérieurs du massothérapeute, sauf dans le cas de certaines techniques de massage qui ne requièrent que peu ou pas de pression. La plupart des massothérapeutes expérimenteront à un certain moment de leur carrière  des blessures ou des syndromes douloureux. Étonnant, n’est-ce pas ? On pourrait croire que, parce que le massothérapeute apporte détente et bien-être à son client, il ne ressent aucun inconfort, mais ce n’est généralement le cas.
 
Je peux en témoigner. Lors de mes stages à l’école de massothérapie, j’ai commis une erreur en donnant trop de massages trop rapidement, ce qui m’a causé des douleurs aux avant-bras. Cela m’a conscientisé sur les risques de  blessures encourus par tous ceux qui exercent des métiers qui requièrent qu’ils utilisent les mains, les bras et le corps.  En parlant à mon chiro, j’ai découvert qu’il souffrait constamment de douleurs aux coudes et aux épaules. Les physiothérapeutes éprouvent souvent des douleurs aux pouces, aux bras, aux épaules et au dos. Il en est de même pour les massothérapeutes. Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive. 

En fait, ces métiers exigent que ceux qui les exercent se considèrent comme des athlètes. Ils accomplissent un travail intense et physique, souvent répétitif, qui exige habileté, force et endurance. L’ « athlète du massage » utilise ses membres supérieurs (mains, bras et épaules) intensivement dans sa pratique, se rendant ainsi vulnérable aux blessures. Comme n’importe quel athlète, il (ou n’importe quel autre professionnel utilisant son corps pour traiter un patient) doit s’entraîner dans le but de garder une bonne condition physique. Il doit également cesser ses activités professionnelles lorsqu’il est blessé afin de laisser à son corps le temps de guérir. Il doit être constamment à l’écoute de son propre corps, puisque c’est son outil de travail. 

Personnellement, je pratique le yoga depuis de nombreuses années, mais cela ne m’a pas empêché d’avoir des douleurs aux avant-bras. À la suite de ma première blessure, j’ai commencé à pratiquer le Qigong de façon préventive, en plus du yoga et des 5 Tibétains. J’ai en effet découvert le Yi Jin Jing, qui est une routine de Qigong qui s’intéresse principalement aux étirements des tendons et des muscles. Il comporte de très bons étirements des avant-bras et des muscles des épaules. Je pratique toujours cette routine avant et après avoir massé. De cette façon, je chasse toute sensation de tension dans cette partie de mon corps. La pratique du Ba Duan Jin (une autre routine de Qigong) me permet de renforcer mes jambes. Je pratique également le « step workout » pour entretenir mon cardio. Je m’astreins à faire ces exercices pratiquement tous les jours. C’est ce qui me permet d’être en super forme et, surtout, d’éviter les blessures. 

Le massothérapeute doit être conscient des forces et des faiblesses (anciennes blessures) de son corps et accorder une attention particulière aux signaux envoyés par son corps dans le but de prévenir les blessures. Son style de vie, son âge, ses blessures antérieures, son alimentation et même sa consommation d’alcool, de cigarettes ou de médicaments sont des facteurs qui ont un impact significatif dans sa capacité à résister à l’effort et à guérir de blessure. 

J’ose espérer qu’après avoir lu cet article, vous ne considérerez plus votre massothérapeute de la même manière. 

Je vous invite maintenant à répondre à la question suivante dans la section Commentaires: Après avoir lu cet article, comment percevez-vous maintenant le métier de massothérapeute?



21 commentaires pour Le métier de massothérapeute, un métier à risque ?:

Commentaires RSS
Carele Belanger on November-29-12 10:20 AM
J'ai une amie qui me confirmait la façon dont elle devait faire ses massages pour être certaine de ne pas se blesser. Bravo pour ton métier car tu fais du bien à beaucoup de gens.
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 12:00 PM
Merci Carele de ton commentaire. En effet, la posture de travail du massothérapeute est très importante. Un mauvais alignement e son corps et de ses membres est essentiel pour éviter les blessures. Le corps du massothérapeute, c'est un peu comme les pneus d'un véhicule. Lorsque ceux-ci sont mal alignés, ils usent "croche". C'est souvent ce qui engendre les blessures chez les massothérapeutes. Il ne faut cependant pas oublier que les gestes répétitifs sont une des causes premières de blessures, même lorsque les membres du masso sont bien alignés. De plus, les muscles des doigts, des mains, des bras et des épaules ne sont pas faits pour exercer les grandes pressions auxquelles on les soumet. C'est comme si on nous demandait de marcher toute la journée sur les mains, les muscles des membres supérieurs étant beacoup moins forts que ceux de nos membres inférieurs.


ALVAREZ on November-29-12 10:45 AM
En effet, il y a des risques dans tous les métiers. Position assise, fléchie, courbée, périlleuse, dangereuse etc ... Cou, dos, bras, tête, mains, hanches, jambes, pieds tous nos organes et nos membres nous parlent lorsqu'il y a excès ... Que le mal soit interne ou externe ... Il est une menace. De la même manière qu'il soit physique ou mental ... Merci de nous avoir confié le tien !! Bon courage dans ton exercice !!
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 12:12 PM
Merci Alvarez pour ton commentaire. En effet, tous les métiers comportent des risques. On n'a qu'à penser à tous ceux et à toutes celles qui utilisent un ordinateur à longueur de journée! Il leur faut donc penser de compenser par des exercices physiques, ce que l'on appelle communément des "contre-postures" en yoga. Ces exercices viennent contrebalancer les déséquilibres produits dans le corps. Tout comme les métiers stressants qui requièrent que l'on fasse des exercices de détente, de respiration et même de méditation pour contrer les effets du stress. L'important, c'est d'être vigilant et de trouver ce qui nous convient. Bonne journée!


Aurelie on November-29-12 11:22 AM
Et bien, je suis d'accord avec le fait qu'un massothérapeute doit se considérer comme un athlète ! Leur corps est un outil de travail donc il est très important d'en prendre soin :) En tous cas, Merci pour cet article Eveline, je viens de découvrir des nouvelles techniques comme le Yi Jin Jing et Ba Duan Jin ! Bien à toi !
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 12:26 PM
Merci Aurélie de ton commentaire. Les routines de Qigong mentionnées dans mon article sont très efficaces et ne requièrent que peu de temps à exécuter. En Chine, on les pratique dans un but de prévention et de maintien de la santé. Pour moi, la blessure que j'ai eue m'a amenée à les découvrir. Aujourd'hui, je ne saurais m'en passer. Bonne journée!


Sandra on November-29-12 11:52 AM
Je ne m'étais jamais imaginé que la massothérapie entraîner des blessures chez les praticiens. Je sais que cela demande une endurance physique énorme, beaucoup de concentration et de la patience mais n'aurais pas pensé aux conséquences physiques.Merci pour cet article instructif.
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 12:32 PM
Bonjour Sandra et merci pour ton commentaire. Eh oui, la massothérapie est un dur métier. Plusieurs cumulent des milliers d'heures de formation pour en bout ligne être obligés de cesser leur pratique. La durée moyenne de la carrière d'un massothérapeute est d'environ 5 ans. Ceux qui font de longues carrières trouvent souvent des techniques de massage moins exigeantes pour le corps. Par exemple, le massage aux bambous, très efficace, permet au massothérapeute de ménager ses mains. Le massage Lomi-lomi utilise les avant-bras et les coudes qui sont des parties beaucoup plus puissantes que les doigts et les mains. Ce sont des techniques de massage qui gagnent à être mieux connues du public. Bonne journée!


jennifer on November-29-12 11:57 AM
Merci de nous montrer l'autre côté je ne m'imaginé même pas qu'il y avait ce risque là pour le praticien!Bravo à vous Bonne soirée :)
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 12:45 PM
Merci Jennifer pour votre commentaire. En effet, même avant de commencer mes études en massothérapie, je ne soupçonnais pas que ce métier soit si exigeant lorsqu'il est beaucoup pratiqué. En ce qui me concerne, je consacre la moitié de mon temps à l'enseignement du yoga et des 5 Tibétains, ce qui me permet de ménager mon corps. Cette activité va dans le même sens que la massothérapie, c'est-à-dire la recherche du bien-être de la personne. Bonne journée!


Lise on November-29-12 1:26 PM
Je suis bien d'accord avec toi. Étant massothérapeute moi-même et dans la cinquantaine, il faut prendre les moyens pour prendre soin de nous. Combien de masso à qui j'ai parlé et qui ne se font pas masser elles-même... C'est illogique. Il faut aussi ne pas avoir peur d'investir dans de bons équipements. De mon côté, j'ai fait le choix d'avoir une table électrique que je peux ajuster même lorsque mon client est sur la table. Tu as raison quand tu parles de techniques moins dures pour le corps. C'est aussi ce que j'ai fait: massage aux bambous, drainage lymphatique, réflexologie et plus récemment j'ai débuté une formation en Trager. Tout pour me permettre de travailler plus longtemps. Au plaisir de continuer à te lire...
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 3:07 PM
Merci de ton commentaire Lise. C'est très important de se faire masser nous-mêmes lorsque nous sommes massos. En effet, le massage aide beaucoup à récupérer. Et tu as tout à fait raison, un bon équipement aide à ménager le corps. Le Trager, c'est un type de massage que j'ai reçu à plusieurs reprises de M. Lafontaine. C'est un massage qui produit des résultats extraordinaires. Et oui, en tant que masso, il faut chercher des moyens de préserver notre outil de travail pour travailler plus longtemps. Merci d'avoir apporter des éléments nouveau à mon article. Au plaisir ...


Gina on November-29-12 2:26 PM
Bel article C'est vrai que c'est facile de penser que les massothérapeutes ne peuvent souffrir de maux. Ces personnes sont des athlètes dans leur discipline, je serais certainement épuisé à la fin d'une journée d'avoir fait tout ce qu'ils font Bravo
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 3:11 PM
Merci pour ton commentaire Gina. C'est un peu pour ça que j'ai écrit l'article. Les gens ne s'imaginent pas que certains massos peuvent se créer des blessures en exerçant leur métier. Certains que je connais travaillent en effet très dur et finissent par abandonner le métier, souffrant souvent de blessures chroniques. Bonne fin de journée!


Laurie Audibert on November-29-12 3:09 PM
Merci bien pour cet article Eveline. J'ai toujours considéré qu'une personne pratiquant le massage exerçait un métier épuisant et même énergétiquement prenant. Par la posture, les gestes, le massothérapeute peut se faire mal et souffrir, et en outre, il peut aussi récupérer de l'énergie négative de son client ( car il y a un réel échange d'énergie lors de ces pratiques). Tu fais un métier très beau et très généreux. Faire du bien aux personnes, leur apporter du bien-être, quel beau cadeau que tu leur offres !!! Belle soirée et excellente continuation, tout en prenant soin de toi et de ta santé !!! Laurie Audibert, coach intuitif en développement personnel.
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 3:17 PM
Merci Laurie. Dans mon article, je n'ai pas abordé le fait que le masso puisse récupérer l'énergie négative de son client. Mais c'est un fait. Il faut être très vigilant et faire ce qu'il faut pour évacuer ces mauvaises énergies. Le moyen que j'ai trouvé est la méditation. Je médite selon la méthode Vipassana qui me permet de faire ressortir l'énergie négative que je capte, entre autres, des clients. J'en ressors toujours très détendue. Bonne fin de journée!


Janie Lalande on November-29-12 4:54 PM
Belle article, j'ai appris beaucoup sur la profession. Merci de ton partage et Bravo pour tout le bien que tu procure à tes clients.
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 5:57 PM
Merci Janie pour ton commentaire. La massothérapie, c'est une profession que j'affectionne particulièrement, mais je veux jouer ici la transparence. Elle n'est pas sans danger. Il faut la pratiquer en respectant ses propres limites et en étant à l'écoute de son corps. Bonne soirée!


Danielle Guérin on November-29-12 5:33 PM
Merci pour cet article. J'ai toujours considérée ma massothérapeute comme une athlète qui devait avoir de saines habitudes de vie.
Répondre au commentaire
 
Éveline Gagné on November-29-12 5:59 PM
Merci de ton commentaire Danielle. En effet, ta massothérapeute est une athlète. Elle doit prendre soin d'elle pour ensuite prendre soin des autres. Bonne soirée !


eva on August-07-14 9:51 AM
bonjour Éveline , je ne savais pas moi aussi qu'il y avait des risques sur se travaille, mais comment les éviter?
Répondre au commentaire

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment